BIG 2021 En route vers l'industrie du futur

BIG 2021 : En route vers l’industrie du futur

BIG 2021 : En route vers l’industrie du futur

BIG : Le plus gros événement business d’Europe

Chaque année l’Accord Arena accueille le BIG, le Big Bpifrance Inno Generation, l’un des plus grands événements business d’Europe. Le 7 Octobre 2021 a eu lieu la 7e édition de cet événement.  

On y retrouvait plus de 400 ateliers, conférences et masterclass organisés par plus de 1000 intervenants d’horizons divers et variés. Le BIG permet de mieux cerner les enjeux business de demain ainsi que les nouvelles tendances. C’est également un moyen performant d’élargir son réseau. 

A l’occasion de cette édition le CEO de Dillygence, Alain Patchong, expert de l’industrie 4.0 et son écosystème, a été convié pour s’exprimer à propos de l’industrie du futur et de son impact sur le business model d’une entreprise. 

Vous pouvez retrouver l’intégralité de son intervention dans la vidéo ci dessous: 

II – L’industrie du futur au coeur des préoccupations 

La réindustrialisation de la France a été un sujet soulevé de nombreuses fois lors du BIG 2021. 

Effectivement, la crise sanitaire a mis en évidence l’importante désindustrialisation de notre pays ainsi que ses graves conséquences et inconvénients. La France étant devenue dépendante de l’étranger dans certaines filières stratégiques, tels que les semi-conducteurs ou la santé (90% des médicaments, masques, respirateurs…).  

Malgré une réindustrialisation amorcée depuis 2015 avec la mise en place du CICE, de plans de relance et du pacte de responsabilité,… la France peine encore à concourir avec certains de ses voisins tel que l’Allemagne. Cependant le plan de relance 2030, annoncé par Emmanuel Macron à l’occasion du BIG21, offre de nouveaux horizons à l’industrie française, nottament pour les acteurs de la deeptech.

III – L’industrie française : plan de relance 2030

Le président de la république Emmanuel Macron s’est exprimé pour la fermeture de cette 7eme édition du BIG. Venu rappeler son intérêt pour les petites ou moyennes entreprises et entreprises de taille intermédiaire, il en a profité pour évoquer le plan France Relance. Ce plan d’investissement a pour but de “réconcilier la France des startups et de l’industrie”.

Comme l’évoque le président, pour construire la France de 2030, nous devons devenir plus concurrentiel dans l’industrie. Le plan évoqué vise à investir à un “niveau historique” dans l’industrie et les startups industrielles. Ce plan doit permettre aux acteurs de l’industrie française d’étudier les possibilités de devenir leaders sur des technologies de “rupture”. 

Le plan d’investissement va cibler ses efforts sur une dizaine de filières nouvelles tels que l’hydrogène, les réacteurs SMR ou encore la fabrication de batteries pour véhicules électriques. Dillygence accompagne certaines nouvelles sociétés industrielles de ce dernier secteur en simulant les flux et en optimisant la conception d’usines de batteries.